Paychothérapies, consultations et soutien psychologique








Analyse de profil  (pour l'employeur)



Nombre de personnes éprouvent le besoin de bénéficier d'un lieu pour élaborer leur pensée avec l'aide d'une personnelle neutre. Ce besoin est certainement accru dans le monde de communications intenses et immédiates dans lequel nous évoluons, car paradoxalement, il nuit au déploiement d'une pensée personnelle et entrave l'approfondissement des temps de dialogue.


Dans cette mission, qui s'adresse aux petits comme aux grands et qu'on nomme l'entretien psychologique, il existe 400 modèles répertoriés  ... Retenons que l'entretien clinique offre la neutralité bienveillante : équilibre entre la bienveillance sans laquelle la personne se retrouverait "seule et abandonnée dans la détresse" (Gibello) et la neutralité, qui est garante de liberté et signe du professionnalisme.


L'écoute reste centrale, elle permet de se centrer sur la personne et d'ainsi, cerner ce qui est bon pour elle sans se méprendre. Et bien souvent, c'est cette écoute qui permet à la personne de faire émerger les réponses qui lui sont le plus adaptées.


A ce compte, peut prendre place le souci de concourir à la résolution des problèmes tangibles que rencontrent les personnes, telles que les difficultés psychiques, les choix, ou les problèmes posés par la vie de couple et familiale. Dans la mouvance des thérapies comportementales et cognitives et de la guidance parentale, je m'implique donc avec la personne dans la réflexion. Ainsi, lorsque cela est nécessaire et pertinent, je recours à diverses méthodes, telles que la  méthodes de résolution de problème, aux techniques des TCC, et je ne dédaigne pas de partager mon expérience des milieux éducatifs et professionnels. Si nécessaire, je réoriente facilement les personnes vers les collègues de mon cabinet ou à l'extérieur, soit de manière durable soit pour un appui ciblé avant de poursuivre le travail ensemble.


Mais plus encore, guidée par la recherche des ressources de l'être humain et des talents de chacun quelle que soit leur situation, j'ai la conviction qu'aucune technique ne saurait se suppléer aux ressources personnelles de chacun : ressources que le psychologue clinicien doit savoir écouter, détecter et promouvoir. Ainsi, avec Rogers, je constate que l'entretien non directif conduit par un conseiller adoptant une attitude d’empathie et de compréhension ouverte permet au consultant de restructurer sa personnalité, et c'est aussi dans cette perspective que le cadre thérapeutique (dates etc.) est défini avec la personne.















Clotilde BEYLOUNEH

38 rue de Liège, 75008  Paris


Psychologue

 01 44 70 98 59

TarifsContactAudios- VidéosLivresClotilde BEYLOUNEH Psychologue